Chroniques
image

Se brancher sur le bon canal

Publié dans la revue MAG2000 de mars 2009

Publié le 01 septembre 2011

Lors d’une soirée où vous n’aviez rien d’autre à faire que regarder la télévision, vous est-il arrivé de zapper impatiemment et sans arrêt pour trouver un programme intéressant, sans jamais être satisfait ? Les images défilaient devant vos yeux, sans vous interpeller. Car simultanément à ce conséquemment, vous ne réalisiez pas que votre créativité était en train de signifier son désir d’actualisation.

Lorsque ce type de situation vous incommode, il faut vous brancher sur le bon canal. Je vous invite donc à explorer un jeu virtuel, dont vous seul décidez des limites. Voici les consignes :

  • Dans un premier temps, cliquez sur « sourdine » de la télécommande. Détendez-vous dans le silence apaisant qui vous enveloppe entièrement. Maintenant, votre impatience se calme...
  • Fermez les yeux afin de mieux distinguer l’écran de votre image mentale et conserver une écoute intérieure attentive. Tentez d’identifier plus précisément l’image aux contours flous, l’idée un peu folle ou le mouvement qui dérange votre soirée, sans objectif réel.
  • Toujours les yeux fermés, prenez le temps d’observer sans juger. Doucement, ouvrez votre canal récepteur. Votre processus créateur est en mode « actif ». Laissez « surfer » votre imagination sur ce qui se présente.
  • Percevez-vous une ou des couleurs pour réaliser un tableau ?
  • Détectez-vous des formes figuratives ou abstraites, des espaces, des textures ?
  • Entendez-vous une musique, les mots d’une chanson à finir de composer ?
  • Ressentez-vous une poussée d’énergie, propre à la réalisation d’une action dans le domaine de votre accomplissement personnel ?

Serait-ce le moment de vous libérer d’une habitude sclérosante et vous réconcilier avec une activité vitalisante, ressourçante ? Les réponses vous mettent sur des pistes à explorer.

Curieusement, si une petite voix intérieure se manifeste à un moment ou un autre de votre existence, vous pouvez l’interroger. Elle n’est pas séparée de vous, elle fait partie intégrante de votre histoire personnelle et contient les mémoires de toutes vos expériences. Connaissant votre parcours et vos désirs profonds, elle peut vous conseiller judicieusement au sujet des aspirations de votre âme. Comment ne pas écouter d’aussi précieuses informations ?
 

Nombre de fois lu : 3127
Envoyez votre commentaire
Votre nom :
Votre courriel :
Adresse site Web : Facultatif
Quelle est la couleur du ciel par beau temps ? 
Qu'est-ce que c'est ?
Votre commentaire :